Depuis près de trente ans, l’AHS fonctionne comme une interface entre les zones de plus grand risque esthétique de la production artistique et littéraire et les différentes entités du système institutionnel de la culture, une relation qui s’est concentrée sur des alternatives promotionnelles concrètes et sur la création d’espaces de discussion théorique qui garantissent le cadre formel et conceptuel approprié à l’art et à la littérature les plus révolutionnaires produits par les jeunes.